Le Grenier

Pourquoi un tel nom ?

        Il y a quelques décennies, la galipote n’était qu’un animal de la mythologie auvergnate hantant les bois du Livradois et faisant la terreur des habitants. Par extension de sens, elle devient ensuite la « commère » du village, celle qui sait tout de tout et qui le répète à qui veut bien l’entendre.

    "La Galipote" a choisi comme aire géographique d’expression l’Auvergne administrative. Ce qui est une originalité par rapport à la presse régionale traditionnelle. Il s’agit d’une publication sans publicité, dont la grande particularité est une totale indépendance (quête d’information, confection technique, diffusion) et un libre-arbitre affiché.

 

Comment est né le journal "La Galipote" ?

  • La Galipote est un journal d'information critique auvergnat, trimestriel.
    Il a été fondé en 1979 par une bande de copains. Il est souvent comparé au Canard enchaîné par le sérieux de ses enquêtes, la pertinence de ses articles, son côté poil à gratter et son ton souvent humoristique et/ou à Charlie Hebdo pour sa mise en page.
    Il est abondamment illustré, dessins, caricatures... La Galipote informe le lecteur. Il n'est financé que par ses lecteurs et la vente de livres (également maison d'édition et diffuseur d'autres éditeurs régionaux), aucune publicité, aucun grand groupe de presse n'est derrière ce périodique, d'où son libre-arbitre dans la diffusion des informations.