Les plantations Michelin au Viêt-nam

C’est à la découverte d’un pan méconnu de l’histoire sociale du géant du pneu à laquelle vous invite son auteur, Eric Panthou,  et deux traducteurs du récit d’une révolte en 1930 sur une plantation Michelin, Carola Kaufmann et Jacques Joubert.

 


A partir de 1925, de grandes sociétés comme Michelin investissent dans la culture de l’hévéa, « l’or blanc » qui fit leur fortune. L’essor du caoutchouc naturel marque aussi une des périodes les plus noires du colonialisme par le traitement infligé au ouvriers indigènes venus travailler là. Or, les plantations Michelin sont, aussi bien dans
la presse et les rapports des autorités de l’époque que dans la mémoire du peuple vietnamien l’un des lieux emblématiques de cette exploitation.

 

 

Pour le commander, cliquez ici.